28 mai 2019

Les points à vérifier avant d’acheter un bien aux Etats-Unis

Post by :

Category: Investissement immobilier


Vous rêvez d’acheter un bien en Floride. Qu’il s’agisse de votre résidence principale ou secondaire, il est indispensable de connaître certains points réglementaires avant de se lancer. En effet, le marché de l’immobilier américain est assez différent de la France tout comme la procédure d’acquisition.

Mais alors, quels sont les points à vérifier avant d’acheter un bien aux États-Unis ?

Le titre de propriété et l’assurance affiliée

En France, la procédure d’acquisition d’un bien comprend une enquête menée par le notaire sur l’acte de propriété de la maison ou l’appartement vendu. Cette recherche permet d’éviter de vendre un bien n’appartenant en réalité pas au prétendu propriétaire ou de trouver d’éventuels autres propriétaires. C’est donc un moyen de protéger l’acheteur. Aux États-Unis, le notaire n’intervient pas dans la vente ou l’achat d’un bien, ainsi l’agent immobilier ou l’avocat actant la vente doit effectuer une enquête préliminaire de laquelle aboutira un rapport garantissant, en théorie, l’acte de propriété. Pour protéger l’acheteur ainsi que le vendeur, il est indispensable de souscrire à un Title Insurance qui les couvrira en cas de contestation de l’acte de propriété.

La création d’une « SCI américaine »

En France, il est possible d’acquérir un bien en nom propre et de souscrire aux assurances adaptées. Aux États-Unis, et donc en Floride, il est fortement recommandé de procéder à la création d’une entreprise en amont pour parvenir à acheter un bien immobilier. Semblable à une Société Civile Immobilière, la LLC (Limited liability company) est un moyen de protéger le propriétaire en limitant sa responsabilité mais aussi de réduire le taux d’imposition et faciliter la succession. Si vous avez l’intention de louer ce bien, la LCC est une solution pour éviter d’engager votre responsabilité personnelle en cas d’incident survenu dans le bien loué.

Les taxes et autres impôts

L’achat d’un bien engendre systématiquement des impôts à payer régulièrement. Ainsi vous devez savoir que la taxe foncière en Florida représente en moyenne 2% du coût d’achat. Dans le cas d’un logement louée, vous devez vous acquitter des impôts liés aux bénéfices engendrés par la location de ce même bien qui seront directement inscrits sur vos revenus si vous êtes fiscalement rattaché à la Floride.

Si vous décidez de revendre votre bien, vous devrez, tout comme en France, payer une plus-value. Inférieur au taux français, il faut compter 25% d’imposition maximum sur la plus-value réalisée si la vente a lieu dans l’année de l’achat. Après cette période, le taux baisse à 15%, et ce, même pour les résidences secondaires.

Avec un marché en plein essor, la Floride est une place de choix pour investir dans l’immobilier. La météo clémente de l’État ainsi que son attrait touristique font de la Floride le nouvel eldorado des investisseurs français. Afin de réussir son acquisition, il est recommandé d’être accompagné tout au long des démarches.

Comments are closed